Comment devenir autonome en production électrique ?

Devenir autonome en production électrique avec les bons équipement
Concept d'énergie verte avec des panneaux solaires et des éoliennes sur un champ de tournesols

L’autonomie énergétique est élémentaire pour tout survivaliste (outre les équipements individuels et autres aménagements du domicile). Il est important que vous produisez vous-même votre électricité de manière à ne pas dépendre du système de distribution générale. Vous vous mettrez ainsi à l’abri de toute coupure lorsque le blackout surviendra, et serez en mesure de produire de l'énergie, même des mois après la crise. À bien y penser, la production électrique relève tout simplement du bon sens.

Pourquoi devenir autonome en énergie ?

Ne pas produire sa propre énergie, c'est mettre son destin entre les mains du réseau commercial. Or, on sait tous qu'en cas de crise prolongée (économique, financière, naturelle...), les distributeurs d'énergie pourraient tout à fait ne plus jouer leur rôle, et vous priver d'électricité.

Produire vous-même votre énergie vous met à l’abri des caprices des géants de l’énergie, sans parler des fluctuations des prix. Dans l‘esprit d’un survivaliste, on s’attend au pire. Les premières infrastructures qui tomberont en panne sont les installations électriques et les réseaux de communication (d’où d’ailleurs l’intérêt de prévoir une radio survivaliste). Être énergétiquement autonome, c’est s’assurer que votre vie continue après la crise quelle qu’elle soit.

Les intérêts d’une autonomie énergétique sont nombreux, les principales étant

  • L’indépendance énergétique par rapport au réseau,
  • L’autosuffisance,
  • La possibilité de revendre votre excédant,
  • Etre à l‘abri d’un blackout.

Avant la crise, la production d'électricité autonome vous permettra par ailleurs de faire des économies d'énergie, ce qui est toujours un plus appréciable !

Comment assurer votre autonomie électrique ?

Il existe deux principaux systèmes pour assurer la production autonome d’électricité, l’éolienne et le solaire.

Devenir autonome en électricité avec l’éolienne

Il est possible d’assurer une autonomie électrique grâce aux installations éoliennes. Ce sont des alternateurs avec des pales sur lesquelles agit le vent pour générer du courant électrique. Il va de soi que l’éolienne est préconisée pour les zones où le vent est favorable. C’est aussi l’inconvénient avec elle, sans vent vous n’avez pas de courant.

Un autre inconvénient est que les pales prennent beaucoup de place (du moins si vous voulez avoir un bon rendement). Les petites turbines sont davantage destinées à compléter que pour assurer votre entière autonomie.

Vous l'aurez compris, la pose d'une éolienne pour particuliers nécessite de nombreuses conditions, et ne sera pas toujours performante. Voilà pourquoi on lui préfère la seconde alternative dans la majorité des cas.

Être entièrement autonome avec le solaire

Du soleil, nous en avons toute l’année et partout. L’énergie solaire s’avère être la principale alternative pour atteindre une production en électricité entièrement autonome.

Les panneaux solaires photovoltaïques se montent sur le toit de la maison. Il existe d’ailleurs des tuiles photovoltaïques qui assurent à la fois la fonction de toiture et de générateur pour une maison.

Même avec un temps nuageux, il est toujours possible de récolter de l’énergie. Plus vous avez de panneaux photovoltaïques, mieux sera votre stock.

Ce dernier est assuré par des batteries 12 ou 24V pour alimenter un foyer en continu. Avec un temps dégagé, les plaques peuvent entièrement subvenir à vos besoins (frigo, télé, ordinateur pour travailler, etc.).

Combien coute une installation électrique autonome ?

Le prix d'une installation d'énergie autonome dépend de l’installation que vous mettez en place :

  • Pour une installation éolienne, le tarif est généralement compris entre 10 000 et 50 000€, les infrastructures sur toit étant beaucoup moins chères qu’une éolienne sur mât (pour alimenter un bunker survivaliste notamment). Par contre, cette dernière est plus efficace, vous permettant de monter des turbines plus grandes et une autonomie jusqu’à 50 à 60%. La puissance est également un facteur aggravant du prix (jusqu’à 20KW pour une petite maison).
  • Pour une installation solaire, tout dépendra du nombre et de la puissance des plaques installées, sachant qu’une plaque solaire de 1 m² vaut environ 1000 €. Pour un toit photovoltaïque de 10 m², il faudra compter un investissement de 10000 € hors main d’œuvre. Les panneaux made in China peuvent être beaucoup moins chers, mais leur durabilité reste encore une énigme.

Que vous optiez pour l’éolienne ou le solaire, votre budget devra également prendre en compte l’achat des accessoires, notamment la batterie (il existe des batteries spéciales solaires), les modules pour convertir le courant (pour passer du 12 ou 24V à 220V), et bien évidemment la pose et le branchement.

Même si ces installations coutent encore un peu chères, elles s’amortissent entre 10 à 20 ans (avec la possibilité de revendre votre électricité). Il existe également des mesures fiscales incitatives pour vous aider à assurer une production autonome d’électricité. Pourquoi ne pas en profiter, et mettre toutes les chances de votre côté en cas de crise mondiale ou nationale ?

Partagez cet article: