Connaître la distance parcourue à pied

Marche à pied
Distance parcourue à pied

Le moyen de déplacement le plus commun est la marche à pied, si bien qu’elle accompagne nos actions de tous les jours : se déplacer dans la maison, allez acheter quelque chose dans la rue, etc. Nous ne prenons pas vraiment le temps de connaître la distance parcourue à pied, alors que celle-ci peut-être une donnée fondamentale dans un contexte de survie. Lisez la suite de cet article pour savoir combien de km par jour il vous est possible d'effectuer au quotidien.

L’intérêt de connaître la distance parcourue à pied

Voyons en premier lieu dans quel(s) but(s) il nous est important de mesurer la distance parcourue à pied chaque jour.

Lorsque vous vous retrouvez dans un contexte de survie, vous êtes amenés à beaucoup marcher, en raison de plusieurs actions liées à la survie (trouver un abri, de l’eau, de la nourriture…). La survie impose alors parfois un certain seuil minimum de distance à parcourir.

Ainsi, la mesure du nombre de kilomètres effectués à pied est un indice de votre performance, qui peut être exploité à plusieurs fins :

  • Elle vous permet de vous situer si vous êtes apte ou non physiquement et vous aide justement à vous entrainer en essayant d’améliorer votre performance chaque jour.
  • La gestion de votre fatigue et votre temps de récupération. Certes, marcher trop longtemps lors d’une journée vous aidera à parcourir une grande distance à pied mais cela va vous fatiguer et vous empêcher de couvrir la même distance le lendemain ;
  • Une solution concrète pour le point ci-dessus est de trouver un rythme de marche stable. Si vous devez effectuer une longue marche qui s’étale sur plusieurs jours, disons 5 à 6 jours pour 100 km, vous allez par exemple choisir de faire 4h de marche par jour.

A savoir : une marche normale pour une durée d’une heure devrait correspondre en moyenne à 4 km de distance parcourue, en d’autres termes, une vitesse de marche correspondant à 4km/h. Ainsi, pour répondre à la question "combien de km par jour peut-on faire?", si vous pouvez marcher pendant au moins 4 heures d'affilée, vous allez faire en moyenne 16 km avec une allure normale.

Les moyens pour connaître la distance parcourue à pied

Avoir une idée de la distance parcourue à pied est possible grâce à ces divers outils de mesure :

Votre montre

Qu’il s’agisse d’une montre de survie ou d’une simple montre, tant qu’elle permet d’afficher l’heure, elle peut faire l’affaire.

Vous n’avez qu’à considérer votre vitesse de marche à pied en 1 heure et la diviser par le nombre de minutes pendant laquelle vous avez marché :

  • Pour une marche normale (4km/h) pendant 30 minutes, vous avez effectué 30 * 4 / 60 = 2 km.
  • Pour une marche rapide (6km/h) pendant la même durée, vous avez parcouru 30 * 6 / 60 = 3 km.

Si vous ignorez votre vitesse de marche, il vous suffit de marcher pendant une heure en partant d'un point précis, et de déterminer votre position après une heure de marche. Examinez alors sur une carte la distance entre le point de départ et le point d'arrivée.

Le podomètre, un instrument optimal pour évaluer la distance parcourue à pied 

Il s’agit d’un appareil qui permet d’afficher le nombre de pas exécutés par une personne. Il va falloir alors convertir le nombre de pas en km.

Sachant qu’1 km équivaut à entre 1250 et 1300 pas, adopter une vitesse de marche à pied de 4 km/h reviendrait à faire entre 5000 et 5200 pas.

Astuce : il existe des montres munies d’un podomètre, ce qui est beaucoup moins encombrant lors de vos randonnées ou sorties en forêt.

Les applications utilisant un GPS

Si vous n’avez pas envie de faire de calcul à chaque fois, vous pouvez toujours laisser votre smartphone s’en occuper tout seul via quelques applications exploitant le GPS.

En effet, celles-ci se chargent d’afficher en temps réel, la distance totale que vous avez parcourue en se basant en enregistrant votre trajet sur une carte.

Quelques facteurs à prendre en compte pour la distance à parcourir

La faisabilité du nombre de km en marche que vous pouvez faire est influencée par différents facteurs. En voici les principaux :

La particularité du relief

Ne vous attendez pas à marcher sur des plaines où la surface est constamment plate, le paysage de parcours peut comporter des hauts comme des bas, littéralement :

  • Des descentes comme sur les collines, où la force de gravité vous attire vers le bas et donc allez-y doucement pour ne pas vous attirer des accidents ;
  • Des montées présentes au niveau des montagnes où votre cadence de marche est obligatoirement ralentie à cause des pentes qu’il faut parfois même escalader.

La structure du sol et l'environnement peuvent également avoir un effet important sur la vitesse de marche. On ne marche pas aussi vite dans une forêt, dans un marais ou dans une jungle que dans une plaine. 

La période ou la saison

S’il est pratique de marcher sous la chaleur confortante et la lumière radieuse apportées par le soleil, pratiquer la marche le soir peut être vite handicapant car on ne voit pas bien notre route.

Les saisons aussi ont leur importance : en temps d’hiver, pensez à porter des habits qui vous tiennent au chaud et limitez votre distance à parcourir à pied, car votre corps a besoin de plus d'énergie pour lutter contre le froid.

Astuce : munissez-vous d’une lampe de survie pour accompagner vos marches nocturnes d’une lumière constante.

Le poids de votre équipement en fonction de la distance à parcourir

Un survivaliste ne se déplace jamais sans un sac de survie qui comporte un minimum d’équipements indispensables à cet effet. Dans le cas d’une petite distance à parcourir à pied, le poids du sac ne pose pas de problèmes mais sa lourdeur commence vraiment à se faire ressentir au bout de 5h de marche et par conséquent, fait ralentir.

Conseil : pensez à faire des petites pauses entre les sessions de marche pour économiser votre énergie.

Maintenant vous êtes conscients des moyens de mesure de votre distance parcourue ainsi que de ses enjeux et facteurs d’influence. Un équipement indispensable pour un survivaliste pratiquant beaucoup la marche à pied est une tenue de survie, lui couvrant des contraintes naturelles.

Cliquez ici pour savoir quels sont les éléments qui constituent une tenue de survie.

Partagez cet article: