Où se réfugier en cas de guerre ?

Endroit pour se réfugier en cas de guerre
Illustration d'un enfant se réfugiant avec une patrie de survivaliste

L’hypothèse d’une troisième guerre mondiale se profile peu à peu. Entreprises, institutions publiques et structures… Toutes se prêtent main-forte pour anticiper les changements qu’une guerre pourrait causer, qu’il s’agisse d’une guerre civile, d’une guerre nucléaire ou de la 3e guerre mondiale. Où se réfugier en cas de guerre ? Que faire en cas de 3e guerre mondiale ? Telles sont, entre autres, les questions que nous nous efforcerons d’élucider à travers ce petit dossier.

Le top 5 des meilleurs endroits où se réfugier en cas de guerre

Être survivaliste, c’est savoir anticiper les événements les plus catastrophiques. Dans le contexte actuel, marqué par les conflits entre les grandes puissances, le déclenchement d’une 3e guerre est une éventualité. Nous avons préparé la liste des destinations pour être à l’abri des affrontements.

L’Islande

Située à plus de 1 700 kilomètres du continent européen, l’Islande se révèle être l'un des endroits les plus sûrs en cas de guerre civile ou mondiale. L’indice de paix globale établi en 2016 la place en tête du classement. Le pays regorge de richesses naturelles. Par exemple, l’eau qui l’entoure a la réputation d’être fort abondante en poissons. Les volcans constituent de belles planques, surtout lors des saisons froides.

La Suisse

Sa neutralité sans pareille place la Suisse parmi les meilleurs refuges en cas de guerre. De plus, elle pullule de bunkers tous aussi sécuritaires les uns que les autres. Si certains affichent une capacité d’accueil de 2 000 personnes, d’autres ont été conçus pour abriter près de 20 000 personnes, voire plus. Les montagnes, elles aussi, sont d’excellentes alliées.

La ville de Denver

Denver figure parmi les meilleurs endroits où se réfugier en cas de guerre en raison de son emplacement. En effet, les montagnes lui confèrent une protection naturelle. Des études révèlent aussi que cette ville états-unienne serait riche en pétrole naturel. Il semblerait même qu’un bunker serait dissimulé sous l’aéroport.

Les Tuvalu

Les Tuvalu se situent en plein cœur de l’océan Pacifique. Isolé de tout, cet archipel polynésien s’illustre de par sa richesse faunistique et floristique. Il ne possède ni pétrole ni minerai. Les gens y vivent de la manière la plus simple possible. Le seul bémol réside dans le fait que ce groupe d’îles soit en voie de disparition.

L’île de Tristan Da Cunha

À moins d’être touchée par une terrible catastrophe naturelle, l’île de Tristan Da Cunha constitue un bon repère en cas de guerre. Sise dans l’océan Atlantique, elle est plus concrètement localisée à proximité des îles Inaccessible et Nightingale. Cet archipel serait l’endroit le plus isolé au monde. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est difficile d’y survivre. La quasi-majorité de la population y vit de la pêche.

Ville ou campagne : que faire en cas de guerre civile ?

En temps de guerre, les citadins ont cette fâcheuse tendance à s’éloigner le plus loin possible de la ville. Ils veulent à tout prix fuir le chaos.

Il faut cependant savoir que la plupart des stocks de nourriture se trouvent dans les rayons des magasins en zone urbaine. Une évacuation massive impacterait également sur la circulation. Ainsi, au lieu de vous mettre en danger à l’extérieur, il est préférable de rester en sécurité chez vous, sauf si votre habitat est compromis.

En revanche, nous savons tous que les montagnes et les forêts abondantes des campagnes forment une protection naturelle non négligeable. Elles regorgent de ressources naturelles.

Nos conseils de pro pour survivre en temps de guerre

Pour survivre en temps de guerre, il est conseillé de :

  • Connaître son environnement, c’est-à-dire connaître sa localité sur le bout des doigts. Que vous viviez en ville ou à la campagne, vous devez être capable de vous déplacer les yeux fermés et repérer les moindres recoins et cachettes.
  • S’approvisionner en eau et en nourriture pour garantir sa survie.
  • S’équiper d’une arme à feu. Nous sommes souvent réticents à l’idée d’utiliser des armes à feu, mais en réalité, elles s’avèrent très pratiques lors de ce genre de situation. À la limite, pensez à prendre des cours d’autodéfense et de secourisme.

Lorsque vous aurez défini l’endroit où il est le plus sécurisant de se réfugier en cas de guerre, n’oubliez pas de vous munir d’un manuel de survie afin de savoir que faire en cas de 3e guerre mondiale.

Partagez cet article: