Comment s’alimenter dans la nature ?

Se nourrir dans la nature
Campement

Notre corps, pour faire le plein d’énergie, a quotidiennement besoin d’une quantité minimum de nourriture. La nourriture agit en effet comme un carburant, qui nous aide à rester performant en toutes circvonstances. Dans le cas d’une situation de survie, surtout lorsque celle-ci vient à durer plusieurs jours, la nourriture peut venir à manquer. Cependant, la nature est riche en comestibles. Il suffit tout simplement de savoir les reconnaître, et d'apprendre à se nourrir dans la nature. Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous apprendre à vous nourrir dans la nature.

Manger dans la nature: avoir des provisions sur soi

Avant toute chose, il est important de se préparer à survivre dans la nature en ayant toujours sur soi des réserves de nourriture déjà prêtes.

Un survivaliste amené dans la nature, de manière volontaire ou non, dispose dans son sac de survie des aliments prêts à être consommés.

Nous proposons une liste des éléments comestibles qui devraient s’y trouver :

  • La nourriture en conserve, en plus d’un prix relativement faible, présente une date limite de consommation plutôt longue (pouvant aller de 2 à 3 ans). Ainsi, nous pouvons retrouver des conserves de viandes, de fruits, légumes et d’autres encore ;
  • Des barres de plusieurs types comme ceux étant énergétiques et protéinées sont riches en apports nutritionnels (glucides, protéines, fibres…). De plus, elles ne prennent pas beaucoup de place et ont une longue date de conservation ;
  • Des nouilles instantanées contenues dans des sachets, elles sont comestibles avec ou sans eau ;
  • Des arachides qui représentent 400 calories pour seulement une portion de 100 grammes.

Se nourrir dans la nature est aussi possible grâce à des rations de survie sous la forme d’un pack regroupant de la nourriture riche en calories.

Naturellement, chacun choisira les aliments qu'il préfère emporter avec lui (chocolat, fruits secs, gateaux, etc.), en gardant à l'esprit le rapport poids/volume/apport nutritif.

Important : même si l’eau est sous forme liquide, elle reste l’élément la plus importante permettant de survivre. De ce fait, réservez toujours une place pour quelques bouteilles d’eau dans votre sac de survie.

La faune en tant que source naturelle de nourriture

Si la survie dans la nature se met à durer plus longtemps que prévu, il va falloir y puiser des ressources pour s’alimenter :

La chasse et la pêche

Bien évidemment, si les moyens le permettent, vous pouvez :

  • Partir à la chasse aux lapins par exemple. Cela peut se faire de 2 manières :
    • En appuyant sur la gâchette à l’aide d’une arme à feu comme le fusil de chasse.
    • Ou encore en plaçant des pièges dans la forêt et attendre que des animaux se fassent prendre.
  • Partir à la pêche : manger dans la nature est aussi possible par la collecte de poissons grâce à la pêche. Une technique pratique est de pêcher à la ligne de fond, en attachant plusieurs hameçons appâtés au bout d’une ligne qui, elle est suspendue à une branche.

Naturellement, chasser et pêcher ne s'apprend pas du jour au lendemain, ce pour quoi un survivaliste accompli s'entraînera régulièrement à de telles activités.

Les insectes en tant que nourriture

Cela pourrait étonner, mais les insectes peuvent effectivement être considérés comme de la nourriture et sont même riches en apports nutritionnels comme le cas des termites.

Voici quelques conseils concernant la recherche des insectes et le traitement approprié avant de les manger dans la nature :

  • Pensez à en collecter sous les pierres ;
  • Emettre de la lumière à l’aide d’une lampe le soir permet d’en attirer grandement ; 
  • N’oubliez jamais d’enlever les pattes des criquets avant de les consommer ; 
  • Quant aux grillons et les fourmis, prenez le soin de les faire cuire pendant au moins 5 minutes afin d’éliminer toute forme de venin ou de poison.

Bien sûr, consommer des insectes reste limité en apport nutritionnel, et pourrait en dégoûter certains. Mais aux grands maux les grands remèdes !

Comment se nourrir dans la nature à l'aide des plantes ?

Autre que la chasse et la pêche, la cueillette de plantes est aussi un excellent moyen afin de se nourrir dans la nature.

Quelles plantes consommer ?

Le fait de manger certaines plantes peut vous faire gagner en vitamines, en minéraux et en énergie. Il suffit juste de déterminer lesquelles sont celles qui se mangent :

  • Les champignons sont très faciles à retrouver dans les forêts. Une technique pour savoir s’ils sont comestibles est de vérifier leur chapeau. Si celui-ci est semblable à une éponge, c’est que le champignon est mangeable ;
  • Les pissenlits sont riches en vitamines ;
  • Les trèfles dotés d’un bon goût qui sont mangeables en salade.

Des précautions pour la cueillette

Voici quelques conseils qui vous seront utiles lors de la cueillette des plantes :

  • Dans le cas où vous avez des doutes sur la potentialité d’une plante à être venimeuse, ne la mangez tout simplement pas ;
  • Obtenez des informations sur les plantes comestibles auprès des personnes qui résident près du site où vous vous trouvez ; 
  • Il est toutefois recommandé de se munir d’un livre servant de guide pratique afin de différencier les plantes comestibles de celles qui sont venimeuses ;
  • Ne placez jamais vos champignons ramassés dans des sacs en plastique, cela risque d’accélérer leur détérioration.

Une fois que vous avez récolté votre nourriture dans la nature, il est important que vous le conserviez bien afin qu’elle puisse tenir longtemps à vos besoins primaires. Cliquez ici pour obtenir des conseils en stockage de nourriture.

Partagez cet article: