Survivre aux crises

Survivre aux crises
Survie

Qu’est-ce qu’une crise ? Il s’agit d’une phase qui arrive d’une manière subite et durant laquelle une situation stable se retrouve bouleversée. Nous pouvons retrouver des crises économiques, politiques voire environnementales. Dans tous les cas, les crises ont toutes le point commun d’apporter un grand malaise au passage, et de ne pas pouvoir être empêchées dans la plupart des cas. Et si au lieu d’essayer d’éviter une crise qui pourrait s'avérer inévitable, vous décidiez de survivre à la crise ? Dans cette page, nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir sur la gestion de crise. 

Se préparer à la crise

La crise étant un évènement soudain mais prévisible pour les meilleurs observateurs, le meilleur réflexe pour survivre aux crises sera de bien les préparer. Et la préparation mentale fait partie des premiers acquis pour tout survivaliste.

Comprenons ensemble pourquoi il est prioritaire d’être prêt mentalement pour survivre aux crises :

Les conséquences d’un esprit faible

Une crise apparaît de manière brusque et bouscule en premier ceux qui n’y sont pas prêts psychologiquement. Il faut souligner le fait que c’est tout d’abord l’esprit qui guide les actions à prendre.

En situation de détresse si le mental n’est pas au top, cela peut nuire à notre potentiel de survie :

  • Une panique nous pousse à prendre des décisions irréfléchies et précipitées, pouvant aggraver les conséquences de la crise sur nous ;
  • On peut aussi être dans un état de choc qui est encore pire que la panique et nous pousse à l’absence d’action, car on se laisse dévorer par la gravité de la situation ;
  • Lorsque votre état d’esprit est au plus bas, il est très facile d’être en mauvaise humeur, accentuant le refus de toute aide et la difficulté de discerner de bonnes opportunités qui peuvent se présenter.

Si vous lisez cet article, c'est que vous commencez à vous préparer aux crises, et c'est une excellente chose.

Comment être prêt à la crise ?

Avant de vouloir survivre à une quelconque crise, il faut premièrement savoir survivre à celle qui est à l’intérieur de nous :

  • Une première chose à faire est de savoir prévoir et anticiper la crise. S’attendre à ce que les choses aillent mal à un moment donné permet en fait de plutôt explorer les conséquences que cela peut avoir sur nous. De ce fait, on cherche rapidement des moyens pour s’y adapter si cela venait vraiment à arriver et on adopte ainsi une attitude proactive. De plus, cela évite d’être brusqué par la crise puisqu’on envisage déjà son apparition.
  • Apprenez à maximiser vos émotions positives : si une crise est une menace pour certains, elle peut tout de même être une forme d’opportunité pour vous. Le stress engagé par cette crise représente un challenge et est justement une opportunité pour vous de devenir plus fort.
  • Jouez sur ce que vous possédez déjà et sur le fait de savoir que vous pouvez et sachez comment améliorer la situation donnée.

Maintenant que vous êtes prêts mentalement, vous pouvez mieux vous soucier de votre matériel.

Se préparer pour survivre à la crise

Les personnes en mesure de prévoir la crise des mois, voire des années en avance, sont forcément mieux loties pour survivre. Et la préparation passe notamment par le choix d'un matériel de qualité, et la préparation d'un savoir-faire.

Quel matériel pour survivre aux crises ?

Voici les équipements essentiels dont vous avez besoin pour survivre à une crise :

  • Être sans nourriture et eau en temps difficiles signifie tout sauf la survie. L’issue la plus simple pour survivre aux crises est d’acheter au préalable des consommables en conserve. Que ce soit de la soupe ou de la viande en boîte, cela vous permettra de survivre pendant une longue durée. Il ne faut pas oublier de prendre de l’eau sous forme de packs pour se déshydrater, surtout si vous êtes amené à vivre dans des endroits secs et chauds ;
  • Lors des crises, vous n’allez pas forcément vivre chez vous. Prévoyez une tente avec quelques sacs de couchage qui assurent l’abri pour une famille de 4 personnes au maximum ;
  • Une crise peut aussi signifier pas d’électricité. Equipez-vous d’une torche à piles pour éclairer vos nuits sombres ;
  • Ayez toujours une arme, de préférence à distance, avec vous, dans des situations extrêmes où vous devez vous battre pour sauver votre propre vie.

Apprendre à survivre à la crise

À ces équipements doivent se joindre la faculté de savoir les exploiter :

  • Avoir des notions en cuisine pendant une crise peut se révéler important, ne serait-ce que dans le fait de savoir quels champignons sont comestibles et lesquels sont venimeux ;
  • Les piles de votre torche peuvent lâcher et vous plongent dans l’obscurité. Savoir allumer un feu peut faire d’une pierre deux coups : le feu apporte de la lumière et réchauffe vos plats en conserve ;
  • Ne compromettez pas la mise en place de votre abri parce que vous ne savez pas installer une tente. Entraînez-vous à le faire ou sinon optez pour des modèles de tentes qui se déploient très facilement ;
  • Sans la moindre technique, vous pouvez rater vos cibles malgré votre arme à distance. Choisissez un pistolet. Le nombre de balles qu’il possède et leur coût vous encouragent à vous entraîner avec afin d’autant vous habituer à son recul mais aussi à améliorer votre précision.

Naturellement, le survivaliste explore l'ensemble des compétences qui peuvent l'aider à survivre : premiers secours, agriculture, self-défense... Plus vous serez préparé tôt à la crise, et plus vous aurez maîtrisé de dom

Se préparer à survivre aux crises

Le survivaliste se doit aussi d’être dans de bonnes dispositions physiques pendant une crise.

Travailler son endurance

Les scénarios de crise où vous êtes amenés à utiliser activement votre corps sont nombreux : courir dans la forêt, pousser des obstacles, même marcher pendant un long moment. Toutes ces actions demandent de l’énergie et surtout de l’endurance si elles viennent à être executées pendant une certaine durée.

Nos recommandations pour vous y préparer :

  • Faire de la natation est sans doute le meilleur exercice pour développer votre endurance. Non seulement, elle nécessite l’utilisation de la majorité des muscles de notre corps mais elle augmente grandement la capacité des poumons. De ce fait, on est disposé à faire beaucoup d’exercices physiques avant d’être vraiment fatigué ;
  • La pratique du cyclisme est aussi une alliée de l’endurance car il s’agit d’un exercice cardiaque, ce qui met votre cœur dans de bonnes conditions.

Astuce : A défaut de matériels trop chers, vous pouvez vous contentez d’une corde à sauter.

Nos conseils pour survivre à la crise

Voici nos conseils et précautions :

  • S’entraîner physiquement est bien, mais en faire trop peut être facilement contre-productif. Avoir des courbatures à l’arrivée d’une crise vous empêche d’exécuter efficacement des tâches.
  • Considérez le temps qu’il faut avant de vous lancer dans une activité sportive. Faire de la piscine quand il pleut va sûrement vous apporter des effets négatifs sur votre santé.
  • Avant de pratiquer n’importe quel sport, pensez toujours à échauffer votre corps. Cela permet d’éviter par exemple une déchirure de muscles dont le temps de régénération peut s’étendre sur plusieurs mois.
  • Et à la fin de l’exercice, faites des étirements de 5 à 10 minutes pour avoir des muscles plus détendus.

Pour résumer, si un ensemble de matériels adéquats et une disponibilité physique sont nécessaires pour survire en crise, la possession d’une grande force mentale permet d’en dégager une meilleure synergie. Après avoir survécu à la crise, il convient de rétablir la communication pour être tenu au courant de ses ravages, une radio survivaliste peut vous y aider. Cliquez ici pour en savoir plus.

Partagez cet article: