Être survivaliste en France

Les étapes pour devenir survivaliste
Devenir survivaliste en France

Souvent, lorsque nous vivons dans une société moderne, pour fonctionner de manière efficace on a une tendance à vouloir être interdépendant afin de justement subvenir mutuellement aux besoins de tous. Le survivalisme est un mode de vie qui tend vers l’autonomie, se heurtant à cette interdépendance. Découvrons ce que cela implique psychologiquement, matériellement et techniquement en France.

Être un survivaliste en France

Devenir survivaliste en France est nettement plus complexe qu'aux Etats-Unis, où ce mode de vie est nettement plus répandu. Et pourtant, il n'est pas moins pertinent d'être survivaliste en France qu'aux States, loin de là !

Pourquoi être un survivaliste en France ?

Avant de vouloir être un survivaliste français, il va falloir revoir la définition du survivalisme. Le survivaliste est souvent caricaturé en grand fanatique d’armes à feu, enfoui dans un bunker en attendant qu’une guerre éclate bientôt.

Cependant, si ce type de survivaliste peut encore exister, ce n’est pas le cas général. Il s’agit en fait d’une personne qui adopte un mode de vie basé sur la préparation de ses besoins essentiels en vue de :

  • Soit faire face à une incertitude (épidémies, pénuries, guerre, crises…) lui privant des ressources primaires ;
  • Soit s’éloigner de la lourdeur de la vie urbaine et se renouer avec l’environnement naturel, dans lequel il apprendra à se débrouiller avec ce que ce dernier lui propose.

Être survivaliste en France vous permet de renouer avec des valeurs fortes, mais aussi de vous rendre plus indépendant et autonome, et donc mieux préparé face à l'adversité.

Si vous voulez en faire partie, quel genre survivaliste aimeriez-vous être ?

Les différents types de survivalistes

Le désir de vouloir être un survivaliste est né d’un besoin de sécurité suite à une menace ressentie et c’est cette dernière qui taille le profil du survivaliste :

  • Nous avons premièrement, le survivaliste français autonome, qui souhaite adopter un retour à la nature où il apprend à y vivre en s’aidant de ce tout ce qu’il y trouve.
  • Ensuite, vient le survivaliste prévoyant, qui souhaite anticiper des évènements relativement graves comme un effondrement industriel en privilégiant l’autonomie en ressources (électricité, eau…).
  • Après, à un degré plus élevé, on retrouve celui qui craint l’arrivée d’une guerre dont le moyen de survie principal est l’autodéfense au moyen des armes à feu.
  • Enfin, on relève le survivaliste qui se prépare à l’ultime chaos, comme le cas d’une apocalypse. On ne retrouve qu’une infime minorité de survivalistes "jusqu'au boutistes" en France.

L’équipement des survivalistes français

Comme nous l’avons dit précédemment, la préparation est au cœur du survivalisme.

Cela s’applique au matériel du survivaliste :

  • Boire et manger sont des besoins plus que nécessaires si vous souhaitez vivre. Préparez quelques rations de survie à base d’aliments en conserve qui peuvent servir autant de repas que de goûter. L’eau peut être transportée dans des gourdes dotées d’un filtre à eau permettant de la traiter et vous offrir de l’eau de bonne qualité.
  • On n’est jamais à l’abri des accidents et des maladies. C’est pourquoi il est important d’avoir un kit de survie permettant de délivrer les premiers soins. Etant donné que les médicaments sont bien remboursés et faciles à avoir en France, il est important d’en ajouter à votre kit, mettant en avant ceux dont vous avez l’habitude de prendre.
  • Le survivaliste est avant tout humain et par conséquent, a besoin de dormir une fois la fatigue ressentie et ce, en se protégeant. Une couverture de survie, un hamac ou encore une tente sont tous des moyens qui permet d’avoir un chez-soi confortable et réchauffant en pleine nature.
  • Pour assurer votre survie, vous avez besoin à tout prix d’un solide couteau de survie, un grand allié polyvalent à vos côtés : couper du bois, chasser, cueillir voire pour vous défendre en cas de dangers.
  • En cas de coupures de courant ou en plein air le soir, la possession d’une lampe à pile, ou mieux rechargeable à l’énergie solaire, apporte une lumière rassurante autour de vous
  • Une radio est toujours utile afin d’être au courant des nouvelles, surtout en cas de crises. Un radio survivaliste sert aussi même après celles-ci.

Voilà pour les équipements, passons maintenant au savoir-faire

Comment apprendre à faire du survivalisme en France ?

Vous souhaitez apprendre des techniques de survie mais ne savez pas par où commencer ? Voici quelques moyens d’y parvenir en France :

Des stages en France

Croyez-le ou non, il existe effectivement des stages dédiés à l’apprentissage du survivalisme en France.  Ne vous inquiétez pas, les formations y étant dispensées sont flexibles allant de simples bases à des enseignements beaucoup plus poussés.

Qu’est-ce qu’on y apprend concrètement ? Des techniques de base comme l’apprentissage à faire un feu, savoir détecter les endroits regorgeant de l’eau, les astuces pour chasser et plus encore.

Le salon du survivalisme à Paris

S’il existe des foires et des salons du textile, du bien-être, pourquoi pas celui du survivalisme ? Il ouvre ses portes à Paris, évènement durant lequel tous les passionnés de la vie en nature se retrouvent pour échanger leurs idées d’équipements et autres.

C’est l’occasion spéciale pour vous d’observer l’univers très riche du survivalisme en France et vous faire rapidement influencer

D’autres alternatives pour former de futurs survivalistes français

Voici d’autres méthodes pour apprendre à pratiquer le survivalisme

  • Les livres de survie, autant physiques que numériques sont massifs en France afin de vous imprégnez des prérequis pour être un survivaliste.
  • Vérifiez si vous ne connaissez pas quelqu’un dans votre cercle d’amis et/ou de connaissances qui connait bien le monde du survivalisme. Il pourrait vous être d’une grande aide, surtout dans la pratique.
  • Vous pouvez aussi créer votre propre petit groupe de survivalistes débutants. A plusieurs, vous allez sûrement apprendre quelque chose.

Apprendre à être un survivaliste en France est quelque chose de tout à fait possible en choisissant premièrement son profil de survivaliste, ensuite en s’équipant bien et en s’y formant grâce à de diverses façons. Si la préparation est l’un des piliers du survivalisme, l’autonomie en fait aussi partie, en électricité par exemple. Cliquez ici pour savoir comment devenir autonome en production électrique ?

Si vous cherchez un guide de survivalisme plus complet encore, je vous invite à découvrir ce guide complet, rédigé par le créateur de ce site, votre modeste serviteur.

Partagez cet article: