Le sac de survie idéal

Sac survivaliste
Sac de survie

Un survivaliste digne de ce nom doit s’équiper convenablement. Outre l’aménagement du domicile pour faire face aux pires éventualités, la priorité doit être l’équipement individuel, c’est-à-dire la tenue de survie, mais également le sac de survie. Certains l’appellent sac d’évacuation, d’autres sac BOB pour Bug out Bag. Dans l’un ou l’autre cas c’est un sac survivaliste qui doit contenir l’essentiel pour assurer la subsistance.

Sac de survie, le contenant

Le sac de survie doit être pratique. La préférence va bien sûr vers le sac à dos. En effet, par rapport à une sacoche, le sac à dos est moins encombrant. Il allège également votre charge puisque vous utilisez vos deux épaules pour le transporter.

Ensuite, il est important que le sac de survie reste compact. C’est un utilitaire et non un boulet. Pour le volume, certaines marques proposent des sacs de 60 ou 80L. Vous aurez ainsi toute la place pour mettre tous vos effets. Mais lorsque vous devez vous déplacer en permanence ou sur une longue distance, mieux vaut s’en tenir à un sac de survie légère. Un volume autour de 40L est très bien comme sac de survie pour 72h.

Enfin, toujours dans le souci de la pratique, préférez un sac à plusieurs compartiments. Vous pourrez ainsi séparer vos effets, les liquides des vêtements de rechange. Vous pourrez surtout vous y retrouver plus facilement quand vient le moment de devoir sortir un objet en particulier. Cela vous évite de devoir tout déballer et de tout remettre en ordre par la suite.

Sac survivaliste, le contenu prioritaire

Il existe une liste de contenu prioritaire que vous ne devez pas oublier. Il s’agit notamment de :

  • Vos médicaments si vous souffrez d’une pathologie spécifique,
  • De l’eau pour ne pas vous déshydrater,
  • Quelques barres protéinées pour vous donner de l’énergie,
  • Une lampe de survie.

Important : ne jamais vous séparer d’un briquet pour faire du feu et d’un couteau multi usage pour pouvoir vous débrouiller.

Contenu facultatif du sac à dos survivaliste

À côté du contenu prioritaire, vous pouvez également prévoir des éléments facultatifs en fonction de la place dont vous disposez.

Un matériel de camping pour survivre en toute circonstance

Lorsque vous savez que vous allez devoir passer vos nuits à la belle étoile, vous pouvez vous équiper de matériels de survie complémentaires :

  • Il existe des tentes compactes que vous pouvez fixer sur le dessus de votre sac. Elles ne prennent donc aucune place dans le sac de survie.
  • Si vous êtes déjà encombré, vous pouvez vous contenter d’un sac de couchage ou d’une couverture de survie d’urgence pour à peine 200g.
  • Vous pouvez aussi vous munir de réchaud pour vous préparer le poisson que vous aurez pêché dans la rivière. Dans ce cas, n’oubliez votre matériel survivaliste de pêche.

Les vêtements de rechange à insérer dans votre sac de survie

Si vous êtes à proximité d’une rivière, vous pouvez très bien laver vos vêtements et les étendre au soleil la journée.

Mais lorsque les conditions météo ne le permettent pas, vous devez prévoir quelques vêtements de rechange.

Conseil : il est préconisé d’adopter des vêtements tactiques, c’est-à-dire qui vous donnent de la liberté dans vos mouvements, mais qui vous protègent également contre l’humidité et les conditions climatiques (froid, soleil, etc.).

Quid de l’arme de survie ?

Se protéger fait partie intégrante du survivalisme. Il existe toute une panoplie d’arme survivaliste pour vous défendre. Pour pouvoir se glisser dans votre sac à dos, elle doit être petite. La discrétion est également de mise pour ne pas attirer l’attention.

Les armes telles que le poignard ou les tasers sont les plus préconisées (le couteau de survie étant également un outil indispensable). Une arme de poing est également possible, à condition d’avoir votre permis de port d’arme à jour.

Partagez cet article: